Daniel Thiery

Fontienne

 

FONTIENNE

 

Faisait partie du diocèse de Sisteron et de la viguerie de Forcalquier, aujourd’hui dans le canton de Saint-Etienne-les-Orgues. Cette petite commune de 818 hectares est située au nord de Forcalquier et au sud de Saint-Etienne-les-Orgues. Elle n’a jamais dépassé les 186 habitants (en 1851). Le toponyme ne signifie pas la fontaine de Diane, comme certains l’affirment, mais provient d’un gentilice latin Fonteius, avec le suffixe -ana, désignant un domaine gallo-romain, le domaine de Fonteius (Rostaing, p. 402-403). On a également situé les deux colonicae in Fontelaigas du polyptique de Wadalde de 814 à Fontienne, alors que l’ager Sinica auquel elles appartiennent est placé à Castellane [1]. En fait, le toponyme n’apparaît qu’aux alentours de 970, villa Fonte Jana (CSV I p, 591, n° 598). Le site garde encore son appellation de villa en 1055 où l’église sous le titre de Saint-Pierre, prince des apôtres, édifiée dans la villa appelée Fontelana avec son cimetière est donnée et rendue par Gérard évêque de Sisteron à St-Victor (CSV II, p. 20-21, n° 680). Le texte dit bien reddo et dono, ce qui laisse entendre qu’il s’agit d’une ancienne possession victorine spoliée lors des troubles du Xe siècle. L’église est ensuite citée par les pouillés en 1274, ecclesia de Fontiana (p. 115). Il est probable qu’elle soit d’origine carolingienne, son existence étant déjà assurée au milieu du XIe siècle et sans doute fondée par Saint-Victor lors de sa première occupation. En outre, une nécropole à sarcophages a été signalée aux abords de l’église (CAG, p. 199-200). D’après R. Collier, les survivances de cette église peuvent être attribuées au XIIIe siècle avancé (p. 139).

 

187. Chapelle Sainte-Anne

 

Curieusement, en 1859, 1863 et 1868, les visites pastorales annoncent qu’il n’existe aucune chapelle rurale, puis le 11 juin 1888 apparaît la chapelle rurale dédiée à sainte Anne. Elle figure pourtant sur la carte de Cassini de 1788 à peu de distance au nord du village. Sur les cartes actuelles, elle est située à l’est du village.

 

Synthèse

 

Il semble que le site de Fontienne puisse remonter à l’époque du haut Moyen Age. La survivance du titre de villa, la titulature à saint Pierre, la restitution faite à Saint-Victor au milieu du XIe, les tombes à sarcophages siècle plaident pour cette hypothèse.

_______________________________

 

[1] E. SAUZE, « Le polyptique de Wadalde : Problèmes de toponymie et de topographie provençales au IXe siècle », Provence Historique, 1984, p. 16. J.-P. POLY, op. cité, p. 83.

 

Voir site Dignois