Daniel Thiery

Entrages

 

ENTRAGES

 

Faisait partie du diocèse et de la viguerie de Digne, aujourd’hui dans le canton de Digne Est. Situé à l’est de Digne, traversé par l’ancienne voie impériale, le territoire compte un peu plus de 2200 hectares, s’étageant dans un milieu montagneux. Il est cité dès 1035 lors de la donation faite à Saint-Victor du prieuré Saint-Michel de Cousson sous la forme de villa Tragilas avec deux cabanes et un jardin (CSV 2, n° 743, p. 91-92). Puis, c’est aux alentours de 1040 qu’est donné à Saint-Victor un manse dans le lieu appellé Traguilas (CSV 2, n° 745, p. 94). On sait ensuite que l’église d’Entrages est sous la dépendance du chapitre de Digne lors de la confirmation de 1180. Cette dépendance est réaffirmée en 1350 avec la prebenda de Autragelis et le cappellanus de Antragelis, retrouvant ce dernier en 1376 (Pouillés, p. 255-256 et 259). Ce n’est qu’en 1683 que l’on apprend que l’église est sous la titulature de saint Pons avec saint Julien comme patron (1 G 5). Mais il n’est pas sûr que cette église soit la première église du castrum cité en 1252, castrum de Antragenis (Enquêtes, n° 520, p. 351). En effet, sur la colline qui domine le village, subsiste les ruines d’une chapelle dédiée à Notre Dame qui pourrait être l’église originelle du castrum.

 

158. La chapelle Notre-Dame

 

Elle n’est pas citée par l’évêque en 1683, mais seulement en 1857 où parmi les chapelles rurales il y en a une près du village dédiée à Notre Dame de la Conservation qui a besoin d’être réparée. En fait elle est sous le titre de Notre-Dame de Consolation  comme stipulé sur la carte de Cassini et confirmé en 1899 : chapelle Notre Dame de Consolation sur une colline au dessus d’Entrages. Messe le jour de Ste Agathe, procession à la St Marc, à la fête patronale et l’Assomption. Aujourd’hui, on la nomme Notre-Dame-du-Barry, elle est en ruine et passe pour avoir été fondée au XIe siècle.

 

159. La chapelle Saint-Joseph à Chabrières

 

Le 22 juin 1683, le curé d’Entrages rapporte à l’évêque en visite dans sa paroisse qu’il y a à l’ameau de Chabrières une chapelle bastie et bien meublée d’argenterie et d’ornements aux dépans des habitans dud. ameau, laquelle chapelle est sous le titre St Joseph et que par nostre permission on y a fait un cimetière attandu l’incomodité qu’il y a de porter les corps à la paroisse (1 G 5). C’est en 1857 que l’on apprend qu’elle est dédiée à saint Joseph mais qu’elle est bien pauvre. Il est probable que cette chapelle a été construite au cours du XVIIIe siècle, la titulature à saint Joseph étant courante à cette époque, mais inusitée auparavant. Elle est en bon état aujourd’hui, crépie, avec un oculus surmontant la porte d’entrée et un clocheton portant une cloche.

 

160. La chapelle Saint-Pierre aux Courtiers

 

C’est lors de la même visite de 1683 que l’on découvre qu’il existe une autre petite chapelle à l’ameau des Courties meublée d’ornemens mais sans calice à laquelle on va dire la Ste messe la seconde feste de la pentecoste et on y va en procession. Et en 1857, on apprend qu’elle est dédiée à saint Pierre et qu’elle est très pauvre. En 1899, la chapelle St Pierre est à 7 kil. Grand messe le lundi de la fête et ensuite à la demande des habitants. Elle a restaurée récemment.

 

Synthèse

 

Notre-Dame-du-Barry paraît bien être l’église castrale avant la descente de l’habitat au pied de la colline avec une nouvelle église paroissiale. La procession faite par les paroissiens rappelle cette antériorité.

 

Voir site Dignois