Daniel Thiery

Saint-Vincent-sur-Jabron

 

SAINT-VINCENT-SUR-JABRON

 

Faisait partie du diocèse et de la viguerie de Sisteron, aujourd’hui dans le canton de Noyers-sur-Jabron. La commune, de 3020 hectares, est située sur les rives du Jabron et occupe les deux versants nord et sud des montaganes qui l’entourent. Pendant un temps elle ne formait qu’une entité avec la commune de Châteauneuf-Miravail. Le castrum était établi sur la colline qui domine le village actuel. Il n’en subsiste que l’église paroissiale dédiée à saint Vincent. Elle est citée en 1274 ecclesia sancti Vincentii. Elle dépend d’abord des chapitres de Sisteron et de Forcalquier au XIIe siècle ainsi que les églises de Genciaco et ecclesia Sancti Bartholomei de Malcor et ecclesia de Alte Monte (Pouillés, p. 119). Puis elle passe dans les mains de l’abbaye de Cruis du XIIe au XVe siècle. En 1456, l’abbaye est unie à l’évêché de Sisteron.

 

461. La chapelle du cimetière

 

Comme l’avance l’abbé Féraud, il s’agit sans doute de la première paroisse : le village était autrefois situé dans la plaine, là où est aujourd’hui le cimetière dont la chapelle servait d’ancienne paroisse. Les guerres du XIVe s. paraissent fixer l’époque à laquelle on abandonna la plaine pour se fixer sur les hauteurs. Saint-Vincent fut alors fortifié par des murailles : ses noms de Castrum et de Villa-murata l’indiquent assez (p. 492). C’est dans le cimetière que fut découverte une tombe en pierres taillées avec squelette pouvant dater du haut Moyen Age (CAG, p. 445). A proximité, une grande propriété équipée d’une belle bastide est appelée le Pré Lacour. Il est probable que sa fondation puisse remonter à l’époque carolingienne.

 

Synthèse

 

Il semble qu’il faut inverser l’opinion de l’abbé Féraud sur le transfert d’habitat. Le castrum date de la période de l’enchâtellement, XIIe-XIIIe siècle et le déperchement s’effectue au cours du XVe-XVIe siècle. Le castrum S.Vincentii est cité au début du XIIIe siècle (Bouche I, p. 240). On peut alors faire de la chapelle du cimetière la première paroisse avant l’édification du castrum. Elle peut même être l’église carolingienne de la villa du Pré Lacour.

 

Voir site Dignois