Daniel Thiery

La Montagne du Doublier

 

L’occupation antique

 

On retrouve les mêmes caractéristiques qu’au quartier du Ferrier présenté précédemment :

Une enceinte protohistorique qui coiffe le sommet de la montagne

Un habitat de la même période, en contrebas

Les restes d’un four à réduction du minerai de fer et des scories.

 

L’enceinte protohistorique du Doublier

 

Enceinte Doublier

C’est la photo aérienne (mission 1977) qui nous a révélé l’enceinte, peu visible sur place. Son appellation en 1742 Les Gardies symbolise parfaitement le rôle qu’elle avait tenu dans l’Antiquité (Plan G. Brétaudeau et D. Thiery. Juin 1990).

 

Caractéristiques

 

II s'agit d'une enceinte sommitale, à trois murs.

Dimensions totales : 160 m sur 110

Superficie totale : 12 000 m2 environ.

 

La crête qu'elle coiffe ne dépasse guère 10 mètres de largeur et est en partie couverte d'affleurements rocheux calcaires ; la pente Nord, assez forte, ne constitue pas une zone très propice à l'habitat, à part quelques aménagements sur de petites terrasses, d'où l'on pouvait surveiller aisément le plateau de la Malle.

 

Sur la face Sud, une petite plate-forme en arc de cercle a été aménagée en contrebas du point le plus élevé et, assez bien abritée des vents du Nord, a dû servir de lieu de repos pour les occupants ; on peut aussi remarquer sur cette face les vestiges de fonds de cabane à l'Ouest près du rempart extérieur, ainsi que sur la pente, et enfin 30 mètres plus bas, en bordure de la combe.

 

Les murs, épais de 1,60 et 1,80 m, à double parement d'assez gros blocs avec blocage intérieur, ont été en grande partie arasés et disparaissent fréquemment dans la rocaille ; par ailleurs, de petites barres les remplacent en maints endroits. Les éléments les plus importants de ces murs sont ceux barrant le haut des pentes à l'Ouest et à l'Est, en formant le troisième rempart, le plus extérieur.

 

Coordonnées géographiques. Longitude : 6° 53° 51.2° E. Latitude : 43° 41° 42.4° N. Altitude : 1237 m, la carte indiquant borne à 1245 m.

 

L’habitat ligure du Doublier

 

L’enceinte décrite ci-dessus ne permettant pas un habitat confortable nous a amené à rechercher un aménagement ayant permis cette possibilité. Nous l’avons repéré en décembre 1989.

 

Situation

 

II est situé sur la pente descendant du sommet de la montagne du Doublier (où se trouvent les pylônes des relais hertziens) en direction de l'Est et s'étire en longueur sur un ensemble de terrasses parallèles Ouest-Est. Il domine, au Nord, une petite combe conduisant au plateau de Saint-Christophe et, au Sud, les pentes du quartier de Léouvières et la N. 85.

Coordonnées géographiques. Longitude : 6° 54° 21.5° E. Latitude : 43° 41° 26.7° N. Altitude : 1117 m.

 

Caractéristiques

Dimensions : 160 sur 30 mètres

Surface : approximativement : 5400 m2

On peut y distinguer :

  - sur la face Sud, un quartier de terrasses (deux à l'Ouest et une à l'Est), qui constituent des sortes d'enclos, bordés de murs épais de 1,80 à 2 mètres en moyenne et hauts de près de deux, en assez gros blocs. Quelques habitats ont pu y être aménagés. Un long mur le borde sur sa face méridionale et se termine à l'Est en formant un angle. A ce point, il domine un sentier qui traverse la combe vers le Nord pour rejoindre une crête rocheuse et de là le sommet du Doublier. Cet angle marque la limite inférieure du village proprement dit.

- sur sa face Nord, un ensemble d'habitats, certains de 6 à 8 mètres de côté et d'autres plus petits, aménagés entre des rochers et fermés par des murets. Ce quartier domine la combe étagée en terrasses de culture.

 - à l'Est et en dehors du village, des compartiments étroits et allongés ont été aménagés entre les lignes d'affleurements rocheux sur lesquels a été rejetée toute la pierraille extraite de ces compartiments, constituant ainsi autant de murs de séparation. Cet ensemble a pu servir d'habitat ou d'exploitation agricole. Un mur, plus important et mieux construit, peut être observé à partir des bories jumelles, plus bas à l'Est, et borde un sentier qui grimpe en direction du village. Arrivé au mur en angle droit, ce chemin se sépare en deux tronçons, un qui monte vers le sommet du Doublier, un autre qui longe le mur Sud permettant d'accéder aux différentes parties du village. En lisière de ce quartier, une rangée de gros blocs dressés domine la combe.

Habitat ligure

Plan relevé en décembre 1990 par G. Bretaudeau et D. Thiery

 

Habitat-1 Habitat-2

 

Terrasse cloisonnée

 

Photos Décembre 1989

DT 437.438.439.440

 

Habitat-3 Habitat-4