Daniel Thiery

Le terroir du Ferrier. Saint-Vallier-de-Thiey

       

 

Les premiers constructeurs à pierre sèche

 

des murs cyclopéens

               

Le Castellaras de la Malle

 

Photo Décembre 1988 (DT)

 

Mallle 2

 

« Avec la teinte sombre de ses blocs brunis par les siècles, cette antique ruine a un aspect imposant

qui s’harmonise à merveille avec le paysage grandiose et sauvage qui l’entoure »

Paul Sénéquier, 10 Mai 1875

 

Coordonnées géographiques. Longitude : 6° 52° 59.5° E. Latitude : 43° 42° 08.8° N. Altitude :  1203 m

 

 

Classé Monument Historique en 1909, c’est certainement le plus spectaculaire camp protohistorique de Provence, tant sa masse est imposante et son état de conservation remarquable. Quand on parvient au pied de la muraille, on est saisi de stupeur par la longueur et la hauteur de ce mur construit en blocs cyclopéens.

 

3000 ans ont passé sur ce monument sans que son aspect ait perdu de sa grandeur et l’impression qu’il laisse encore sur nous, fait deviner celle qu’il devait inspirer aux habitants de ce pays : puissance et force du peuple qui l’a construit, crainte pour ceux qui s’en approchaient. C’est sans  doute cette dernière impression qui a subsisté et que l’on retrouve dans sa dénomination de « Malle », endroit mauvais, malsain à fréquenter.

 

 

 Malle 3

 

Longueur du mur : 108 m

Hauteur du mur : vers les 5 mètres

Largeur du mur : entre 3,50 et 4 m